Actualités

Remise du prix « ANALGÉSIA – Dômes Pharma : douleur et santé animale »

Le jeudi 16 janvier était dévoilé le nom des lauréats du 1er appel à projet « ANALGÉSIA – Dômes Pharma : douleur et santé animale » lancé en juin 2019. Le projet retenu est un projet d’étude Franco-brésilien qui porte sur l’évaluation des différentes méthodes de physiothérapie pour le soulagement immédiat des douleurs myofasciales chez le chien. À l’initiative de Denise Tabacchi Fantoni, du département de chirurgie vétérinaire de l’université de São Paulo (Brésil), et de Maira Rezende Formenton, doctorante, les travaux pratiques de l’étude seront menés par l’équipe de Karine Portier de VetAgro Sup Lyon auprès de chiens atteints d’arthrose présentés en consultation au Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire (CHUV).

Karine Portier, présente lors de la soirée organisée à Vetagro Sup Lyon, et ses deux co-lauréates qui assistaient à l’événement en visio-conférence de São Paulo, se sont vu remettre un chèque de 18 000€ par Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma.  En s’associant à l’Institut ANALGÉSIA, l’objectif du Groupe est d’agir pour que la connaissance, la prise en compte et le traitement de la douleur animale puissent bénéficier des dernières avancées de la recherche. Le prix « ANALGÉSIA – Dômes Pharma : douleur et santé animale » sera remis chaque année pendant 5 ans.

L’objectif principal de l’étude MPSAH (pour Myofascial Pain Syndrome dog human patients) lauréate de cette première édition est de cartographier les points trigger chez le chien arthritique en utilisant différents outils diagnostiques qui seront ensuite comparés. Le second objectif est de comparer la cartographie et les caractéristiques du SPM chez l’homme et le chien. Le troisième objectif est d’utiliser les résultats de cette étude pour réaliser une thèse d’exercice vétérinaire (DMV) sur les techniques de reconnaissance de la douleur chez l’animal (e-learning).

Le prix a été remis par ANALGESIA et DÔMES PHARMA à l’issue d’un Symposium sur la douleur animale au cours duquel sont intervenus le Professeur Alain ESCHALIER, Président de l’Institut ANALGÉSIA, Thierry POITTE, vétérinaire, membre du jury et fondateur du Réseau CAPDouleur et Norin CHAI, vétérinaire en chef du zoo du Jardin des Plantes.

La douleur : notion complexe et prise en charge en pleine évolution

La notion même de douleur est complexe de par le caractère subjectif de son expression et de son évaluation. Lorsqu’elle devient chronique, cette douleur est considérée comme une pathologie à part entière qui implique une dimension psychologique importante. Alors que 43% des consultations chez le médecin ont pour origine une douleur, le Professeur Alain ESCHALIER a rappelé que les innovations thérapeutiques dans le domaine ont été très rares au cours des 100 dernières années. Les antalgiques à la disposition des soignants sont composés de molécules assez anciennes dont l’efficacité est très partielle et les effets indésirables bien présents. D’où la nécessité de relancer la recherche sur la douleur et de l’aborder avec une approche nouvelle qui part du patient et de son ressenti. On ne peut se contenter d’associer un traitement à une pathologie, seule l’évaluation des résultats et la participation active du patient permet de valider ce qui fonctionne ou non dépendamment de l’individu, de son environnement, de son état émotionnel, de son histoire médicale, etc. Les applications et dispositifs connectés sont d’une aide précieuse dans cette approche individualisée du traitement de la douleur chronique.

La prise en charge de l’animal douloureux

Ce qui est vrai pour l’homme l’est plus encore pour l’Animal qui ne peut exprimer cette douleur et qui va même, en fonction des espèces, chercher à la dissimuler. Pour Thierry Poitte également, la douleur ne doit pas être soignée comme un symptôme mais plutôt comme une maladie à part entière et l’animal douloureux considéré avec ses particularités anatomiques, émotionnelles et cognitives, dans un environnement spécifique. Pour obtenir des résultats sur la douleur il est nécessaire d’impliquer le propriétaire dans l’évaluation du ressenti de l’animal et l’amélioration obtenue par les traitements. C’est ce que le réseau CAPdouleur réalise avec des applications qui permettent de recueillir quotidiennement les observations du propriétaire à partir d’indicateurs choisis en fonction de l’animal (attitude, expressions faciales, appétit…). Les dispositifs connectés, comme les colliers, et les consultations à distances par vidéo viennent compléter le dispositif pour une véritable approche individualisée.

Approche historique et morale

Enfin, Norin Chai a retracé l’histoire de la prise en compte de la douleur animale de l’antiquité à nos jours et de sa dimension morale et éthique. Car la douleur animale, contrairement à la douleur humaine, a une histoire. Elle a évolué en même temps que notre relation avec l’animal que l’on a considéré un temps comme une machine sans âme pour l’accepter aujourd’hui comme un être sensible et conscient. Au-delà de la douleur, la notion de bien-être animal est un sujet relativement nouveau mais qui prend une place centrale dans la société. Il s’agit d’abord d’être en mesure de l’évaluer et de déterminer ce qui constitue un état de bien-être pour l’animal, qu’il soit un animal sauvage, un animal d’élevage ou un animal de compagnie. Après des siècles d’indifférence, il ne faudrait pas tomber maintenant dans l’excès inverse en confondant et en extrapolant nos propres douleurs et souffrances aux leurs.

Le modèle de la pyramide de Maslow peut permettre d’évaluer le bien-être animal en prenant en compte les besoins biologiques (physiologiques et « de survie »), les besoins de sécurité, les besoins sociaux (les interactions avec ses congénères et les autres espèces), et les besoins individuels, propres à chaque individu en fonction de l’espèce, de son développement et de son caractère. Bien-être n’est pas synonyme de santé. En effet, la santé est un aspect très important du bien-être, mais le concept de bien-être est plus large et inclut d’autres aspects. L’incapacité de l’animal à s’adapter à son environnement par exemple est cause de souffrance. C’est pourquoi les animaux devraient être élevés dans un environnement permettant l’expression de tels comportements.

 

Le Groupe Dômes Pharma annonce la création de sa Fondation pour la médiation animale

Pour illustrer par des actions concrètes son slogan Linked by Nature et rendre hommage à la passion et aux valeurs de ses fondateurs, le Groupe Dômes Pharma annonce la création de sa Fondation d’entreprise pour la médiation animale. La mission qu’elle s’est fixée est de soutenir des projets qui permettent aux personnes les plus fragiles (malades, handicapés, personnes âgées) de partager un moment de complicité, de détente ou de soin avec un animal pour bénéficier des bienfaits profonds et durables qu’apportent cette relation. Une étape importante dans la démarche RSE et l’engagement sociétal du Groupe Dômes Pharma.

Le premier projet soutenu par la Fondation Dômes Pharma étudie l’effet de l’équithérapie sur la qualité de vie de femmes avec un diagnostic de cancer du sein. Cet essai clinique randomisé est mené auprès de 86 femmes pendant 4 ans par l’institut Equiphoria, le Centre de Cancérologie du Grand Montpellier et l’Association Montpellier Institut du Sein (MIS). Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et la troisième cause de décès chez les femmes. La prise en charge de la rééducation ou réadaptation est essentielle une fois la guérison obtenue, notamment pour limiter les risques de récidives.

Le cheval est un excellent collaborateur dans le domaine de la santé, quel que soit le type de problématique engendré par la maladie. Au niveau psychique, il est capable de percevoir, de répondre et d’apprendre des ressentis qu’il reçoit, guidant ainsi le thérapeute et le patient sur le chemin de la reconstruction. Au niveau physique, le mouvement du cheval et l’interaction du patient avec celui-ci, permettent de renforcer les capacités fonctionnelles.

Pascale, qui pose avec le cheval Vainqueur pour illustrer les vœux du Groupe cette année, est l’une des participantes du programme. Elle nous a fait part de son témoignage sur les bienfaits de cette thérapie :

« Je n’imaginais pas combien le travail et le contact avec un cheval pouvaient transformer aussi profondément.
A peine trois séances ont suffi pour me redonner le sourire, la confiance en moi et en la vie.  Parce qu’avec un cheval on n’est pas dans le mental, on ne peut pas lui raconter d’histoires et il ne nous en raconte pas non plus.
Le cheval nous projette dans la réalité et nous renvoie une image de nous même à laquelle nous ne pouvons nous soustraire parce que c’est une évidence, on est dans le ressenti.
Grâce à l’équipe pluridisciplinaire qui apporte son aide, des outils et des encouragements, on ressort transformé d’une telle expérience.
Pour moi c’est une renaissance ! » Pascale M.

Témoin depuis plus de 70 ans du lien unique qui unit l’Homme et l’Animal, le Groupe Dômes Pharma est fier de cette nouvelle étape dans son engagement sociétal. Le Fondation permettra d’inscrire ses actons dans la durée et d’avoir un réel impact sur les bénéficiaires. Trois experts de la médiation animale et du sport adapté ont accepter de siéger au bureau de la Fondation. Il s’agit de Yasmine Debarge (CANIDEA), Hélène Viruega (EQUIPHORIA) et Sonia Wittreck (Vétérinaire de Fédération handisport). Ils accompagneront la Fondation dans le choix des projets à soutenir en s’assurant qu’ils apportent des bienfaits pour l’Homme tout en respectant le bien-être de l’Animal.

L’Institut ANALGESIA s’engage contre la douleur en santé animale avec le soutien du Groupe DÔMES PHARMA

Première fondation de recherche dans le domaine de la douleur, l’Institut ANALGESIA lance en 2019 un appel à projet « Douleur & Santé animale » d’un montant de 18 000€, grâce au soutien du Groupe Dômes Pharma.

Le domaine de la douleur est resté en marge des grands progrès médicaux de ces 50 dernières années. Pour répondre à cet enjeu majeur, l’Institut ANALGESIA s’est fixé comme mission de relancer l’innovation dans ce domaine en s’appuyant sur le concept One Health : une seule santé pour l’homme et l’animal. En rapprochant médecins et vétérinaires, cette démarche propose un nouveau modèle de R&D qui s’inspire du patient, qu’il soit humain ou animal, pour proposer, à terme, de nouveaux traitements qui bénéficieront à l’homme comme à l’animal.

Acteur historique de l’industrie pharmaceutique vétérinaire en France, le groupe Dômes Pharma a placé la qualité de la relation Homme / Animal au cœur de sa vision de la santé. En s’associant à l’Institut ANALGESIA, l’objectif du Groupe est d’agir pour que la connaissance, la prise en compte et le traitement de la douleur animale, dont l’existence n’est véritablement admise que depuis les années 80, puissent également bénéficier des dernières avancées de la recherche. L’engagement du Groupe Dômes Pharma aux côtés de l’Institut ANALGESIA se formalise concrètement par la création du prix « ANALGESIA – Dômes Pharma : douleur et santé animale », qui sera remis sur appel à projet pendant 5 années consécutives.

Ce soutien important permet à l’Institut ANALGESIA de s’engager encore plus loin dans l’innovation contre la douleur au profit du monde vétérinaire. Pour cette 1ère édition, l’Institut ANALGESIA attribuera un financement starter d’un montant de 18 000 euros. Ce montant a pour objectif d’aider une équipe académique qui souhaite développer une nouvelle thématique de recherche sur la douleur en santé animale, à acquérir ou compléter des résultats préliminaires qui lui permettront ensuite de candidater à des appels à projets compétitifs (par exemple : ANR, PIA, H2020…).

L’appel à projet est ouvert à toutes les équipes académiques, françaises ou étrangères, qui font de la recherche dans ce domaine.  Un jury composé à la fois d’experts sur la recherche en douleur et d’experts en santé animale évaluera les dossiers déposés par les candidats. La remise officielle du prix au lauréat se fera à l’occasion d’un symposium sur la douleur qui aura lieu en Décembre 2019.

 

Calendrier

Lancement                                             20 juin 2019
Date limite de candidature                 30 septembre 2019
Annonce du lauréat                              Mi-novembre 2019
Remise du prix                                      Décembre 2019

Comment candidater ?
Il suffit de télécharger le dossier de candidature sur le site de l’Institut ANALGESIA :
http://www.institut-analgesia.org/aap-douleur-et-sante-animale/

Des questions ?
N’hésitez à contacter l’Institut ANALGESIA à l’adresse suivante : contact@institut-analgesia.org

A propos de l’Institut ANALGESIA

La Fondation partenariale « Institut ANALGESIA », agréée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche depuis février 2016, est la première fondation de recherche dédiée à l’innovation contre la douleur. Elle s’appuie sur une expertise de plus de 20 ans en recherche sur la douleur. La Fondation agit concrètement en construisant et coordonnant des programmes de soin et de recherche, avec un principe fondamental : mettre le patient au cœur de chaque projet.

Nouveaux médicaments, nouvelles approches e-santé et nouvelles technologies (big data, algorithmes, machine learning…), une innovation multidimensionnelle avec un unique objectif : permettre à des millions de patients, qu’ils soient humains ou animaux, de retrouver une vie sans douleur !

Pour en savoir plus, Institut Analgésia

Anne Chauder fera partie de la délégation française du G20 YEA 2019 à Fukuoka

Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma, a été sélectionnée pour faire partie de la délégation de 36 entrepreneurs qui représenteront la France au Sommet des Jeunes Entrepreneurs à Fukuoka les 16 et 17 mai prochains !

Cette délégation de 36 jeunes dirigeants de Start-up, PME, ETI françaises rejoindra au Japon 600 jeunes entrepreneurs des pays du G20. Ils seront invités à réfléchir ensemble sur le thème de « l’économie de l’imagination pour construire un futur durable » pour proposer des recommandations aux Gouvernements des pays du G20. Ce thème est en phase avec les priorités du gouvernement japonais qui seront débattues lors du G20 des dirigeants politiques en juin 2019. Ce thème est aussi en lien avec les objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies le 25 septembre 2015.

Découvrez la délégation française du G20 YEA 2019 de Fukuoka

 

Trophées des Entreprises du Puy-de-Dôme : DÔMES PHARMA gagne dans la catégorie « International »

Le 5 février dernier, Dômes Pharma s’est vu remettre le prix « International » dans le cadre Des Trophées des Entreprises du Puy-de-Dômes organisé par le quotidien La Montagne. Le jury a récompensé l’ambition du groupe de se lancer à la conquête de l’international ainsi que le succès de l’ouverture de sa première filiale étrangère en Angleterre, TVM UK, en 2017.

Avec un chiffre d’affaires à l’international qui est passé de 2,75% en 2015 à 10% en 2017, le Groupe est sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de 25% qu’il s’est fixé à l’horizon en 2020. Pour y parvenir, Dômes Pharma envisage l’ouverture d’autres filiales en Europe de l’ouest et l’implantation de ses produits en Amérique du Nord (Canada, USA) dans les prochaines années.

Honorée de recevoir ce prix au nom de son groupe, Anne Chauder a tenu à souligner qu’il vient récompenser le travail de toute une équipe : «Chaque fois que nous remportons un prix, c’est tout le groupe qui est récompensé. Je félicite tous les collaborateurs pour le travail accompli et pour les challenges qu’ils relèvent chaque jour pour accélérer le développement et la transformation du groupe.»

Déjà présente depuis 3 ans dans le Puy-de-Dôme, Les Trophées de l’Entreprise ont pour objectif de devenir un point de rencontre incontournable pour les acteurs de l’économie du département mais également de mettre en lumières les entreprises locales et de valoriser leurs produits et leurs initiatives.

Pour en savoir plus sur les Trophées des Entreprises : https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/economie/emploi/2018/03/13/tout-savoir-sur-les-trophees-des-entreprises-organises-par-la-montagne-en-auvergne-et-dans-le-limousin_12771130.html#refresh

Crédit photo : Franck Boileau

Le groupe Dômes Pharma choisit l’association Handi’Chiens pour illustrer son slogan LINKED BY NATURE

Cette année, le groupe DÔMES PHARMA a choisi l’histoire d’Alice et Lupo et l’association HANDI’CHIENS pour illustrer l’apport mutuel de la relation entre l’Homme et l’animal.  De la rencontre d’Alice et de sa famille avec l’association HANDI’CHIENS il y a 3 ans, est né le projet unique en France de former des chiens d’alerte détecteurs de crise d’épilepsie. Spécialiste du traitement de l’épilepsie animale avec sa filiale TVM, le groupe Dômes Pharma est heureux d’illustrer le lien qui unit l’Homme et l’animal en prenant en charge le coût d’un chien d’alerte qui pourra être remis à une personne épileptique à la fin de sa formation. 

Alice est une jeune fille de 17 ans qui souffre du syndrome de Dravet, ce qui l’handicape au quotidien et la rend sujette aux crises d’épilepsie. Lupo est un golden mâle âgé de presque 3 ans qui  partage la vie d’Alice depuis le mois d’avril 2018 et lui apporte son aide au quotidien afin de lui rendre la vie plus facile et plus sécure. Lupo a été sélectionné dans un élevage à l’âge de 2 mois, puis éduqué et formé pendant 2 ans par une famille d’accueil et par les experts de l’association HANDI’CHIENS. Il est capable d’assister une personne handicapée dans des tâches diverses du quotidien mais aussi de détecter une crise d’épilepsie, quelques minutes avant qu’elle ne survienne, ce qui lui permet de prévenir et protéger son maître en agissant de manière adaptée.

Alice a été la première personne à bénéficier d’un chien formé par HANDI’CHIENS possédant de telles aptitudes et depuis le mois d’avril 2018, 2 autres personnes ont pu également en bénéficier.

Créée en 1989, HANDI’CHIENS est une association reconnue d’utilité publique depuis 2012 qui a pour mission d’éduquer et de remettre GRATUITEMENT des chiens d’Assistance à des enfants et adultes en situation de handicap moteur et/ou souffrant de troubles psycho-comportementaux, des chiens dits “d’accompagnement social” remis à des établissements pour personnes dépendantes, ou encore des chiens d’alerte pour personnes épileptiques.

Ce programme et toute la dimension émotionnelle tant du côté humain qu’animal qu’il représente a profondément touché Dômes Pharma. Sa filiale, le Laboratoire TVM, œuvre notamment, depuis plus de 20 ans, pour lutter contre l’épilepsie animale qui touche aussi 5% des chiens et 2% des chats. C’est donc avec beaucoup de conviction que le groupe a souhaité apporter son soutien à HANDI’CHIENS en devenant mécène et en prenant en charge la formation complète d’un chien d’assistance qui deviendra potentiellement chien d’alerte détecteur de crise d’épilepsie. Au travers de cette action si représentative de la complicité et de la bienveillance qui unit l’homme à l’animal, le crédo de Dômes PHARMA « Linked by nature » prend, une nouvelle fois, tout son sens…

Pour plus d’information sur l’association HANDI’CHIENS : www.handichiens.org

Femmes de l’Économie 2018 : Anne Chauder remporte le trophée de la Femme à l’International

Article actualisé le 30 novembre 2018

Hier soir, 29 novembre, au théâtre de l’Opéra de Clermont-Ferrand, Anne Chauder a remporté le trophée de la Femme à l’International pour la région Auvergne-Rhône-Alpes et Genevois, à l’occasion de la 8ème édition des Trophées des Femmes de l’Economie.

Après avoir rappelé que ces 2 prédécesseurs aux commandes du Groupe Dômes Pharma (Chantal LUGNIER et sa grand-mère Simone MOULIN) étaient déjà des femmes, Anne Chauder a exprimé sa fierté à recevoir cette nouvelle distinction et a invité toutes les femmes à « oser » se lancer dans l’entrepreunariat car il est possible d’y accomplir de très belles et grandes choses.

Article du 9 novembre 2018

Pour notre plus grande fierté, Anne Chauder, Présidente du Directoire du Groupe Dômes Pharma, est nommée aux Trophées des Femmes de l’Économie dans la catégorie « Femme à l’international » pour la région Auvergne-Rhône-Alpes et Genevois. La révélation des gagnantes aura lieu lors de la cérémonie de remise des prix le jeudi 29 novembre à l’Opéra de Clermont-Ferrand. 

 

Depuis 2010, les « Trophées des Femmes de l’Économie » récompensent et mettent en lumière des femmes au parcours professionnel exemplaire, qui contribuent activement au développement économique de leur territoire. Ces trophées ont su valoriser l’importance des femmes dans leur tissu économique régional et leur redonner ainsi toute la place qu’elles méritent dans le monde des entreprises, véritable enjeu sociétal.

Onze autres femmes talentueuses et inspirantes ont été sélectionnées pour participer aux Trophées :

Femme Chef d’Entreprise

Sophie Aimée GANGNON, Dirigente de Babychou Services (Rhône)
Claire HATEM, Présidente d’AFFI Mobile (Isère)

Femme Dirigeante

Magalie ROUSSELLE, Directrice Générale de Casino d’Uriage (Isère)
Cathy SIMON, Directeur Général de Centaure Rhône-Alpes  (Isère)

Femme Digitale

Audrey-Laure BERGENTHAL, Présidente d’EUVEKA  (Drôme)
Alisson FOUCAULT , Présidente et Fondatrice d’UniVR Studio (Rhône)

Femme à l’international

Anne CHAUDER, Présidente du Directoire chez Dômes Pharma (Puy-de-Dôme)
Vanessa KAPLAN, Présidente de KIUPE (Rhône)

Femme Innovation Sociale

Patricia GROS, Fondatrice et Dirigeante d’Handishare (Rhône)
Nathalie VALLET-RENART, Directrice d’Entreprise et Cancer (Rhône)

Femme Chef d’Entreprise Prometteuse

Nadia AUCLAIR, Directrice Générale de Carbiolice (Puy-de-Dôme)
Virginie HILS,  Présidente et Fondatrice de Comptoir de Campagne (Rhône)

Plus d’informations sur :
– Les Femmes de l’Économie : http://www.femmes-economie.com
– Les Trophées : http://www.femmes-economie.com/auvergne-rhone-alpes-genevois/les-nommees-aux-trophees-auvergne-rhone-alpes-genevois-2018/

Le Groupe Dômes Pharma prend une participation dans le Laboratoire StemT, spécialiste en thérapie cellulaire vétérinaire

Le groupe Dômes Pharma, acteur historique en santé animale, annonce une prise de participation au capital de StemT, start-up française spécialisée en cellules souches vétérinaires.

Fondée et présidée depuis 2015 par Thibault Lataillade, StemT est un laboratoire français de biotechnologie spécialisé en thérapie cellulaire vétérinaire pour chevaux, chiens et chats. StemT s’est donné pour mission de démocratiser l’usage des cellules souches vétérinaires et de proposer des traitements innovants et accessibles pour les pathologies inflammatoires, orthopédiques et dysimmunitaires. Le Laboratoire entretient de nombreux partenariats scientifiques avec la recherche universitaire française et notamment les Ecoles Vétérinaire ENV-Alfort et VetAgro Sup, l’INSERM et l’Université Paris 13.

Comme le Groupe Dômes Pharma, StemT est une entreprise familiale qui réalise l’ensemble de sa R&D et de sa production en France. Des points communs qui ont fini de convaincre Anne Chauder, présidente du Groupe, d’investir dans cette jeune pousse : « Cette décision confirme la volonté du groupe Dômes Pharma d’êtes partie prenante dans la recherche de thérapies innovantes pour les domaines sur lesquelles notre filiale le Laboratoire TVM est historiquement novateur, comme l’ophtalmologie ou la neurologie. Les cellules souches ouvrent d’innombrables possibilités thérapeutiques et de nombreux espoirs pour soigner des maladies jusque-là incurables. Nous sommes fiers d’apporter notre soutien aux recherches de l’équipes de StemT et nous associer aux progrès qui seront réalisés dans les prochaines années.»

Cellules souches : une thérapie d’avenir
La thérapie cellulaire, qui consiste à injecter chez le malade des cellules souches (stem cells) pour favoriser le maintien et la restauration de l’activité d’un tissu ou d’un organe, offre un formidable espoir pour les pathologies à composante inflammatoire et dégénératives. Pour les humains, l’utilisation de cellules souches fait l’objet de nombreux programmes d’essai pour traiter des pathologies variées telles que la maladie de Parkinson, la DNLA, certains types de cancers, etc. Plusieurs centaines de projets impliquant ce genre de thérapies sont en cours dans le monde.

La santé animale fonde également beaucoup d’espoirs dans les thérapies cellulaires. Aux Etats-Unis, plusieurs milliers de chiens bénéficient déjà de thérapies cellulaires dans le traitement de l’arthrose, technique également utilisée depuis longtemps déjà pour les chevaux au Royaume-Uni. Les applications possibles sont là aussi innombrables et StemT déploie des thérapies dans d’autres domaines comme la stomatite caudale du chat, qui dégrade la bouche de l’animal et peut mener à l’euthanasie ou le traitement de la maladie inflammatoire chronique de l’intestin du chien – l’équivalent de la maladie de Crohn.

TVM UK s’installe dans des locaux Eco-responsables et Pet-friendly !

Le 17 octobre dernier, TVM UK, filiale anglaise du laboratoire TVM, inaugurait ses nouveaux locaux de Kirtlington. Que de chemin parcouru en 2 ans ! Depuis l’acquisition de la société Forum Animal Health par le groupe Dômes Pharma et une arrivée remarquée dans l’industrie pharmaceutique vétérinaire britannique sous le nom de TVM UK en novembre 2017, ce déménagement marque encore une nouvelle étape. L’équipe a, en effet, choisi de quitter Redhill pour s’installer au plus près de la nature, dans le cadre champêtre et apaisant des environs d’Oxford. C’est dans ce nouveau décor que se prépare le lancement de la gamme ophtalmique Corneal Focus qui sera présentée en novembre au London Vet Show.

 

 

Plus que des bureaux, c’est un choix de vie qu’a fait l’équipe de TVM UK. Un enthousiasme partagé par Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma : « J’ai tout de suite été séduite par la localisation choisie par Mark Leddy et son équipe pour les nouveaux locaux de TVM UK : un lieu authentique, en pleine nature, à la fois apaisant et inspirant. Les aménagements qu’ils ont effectués dans les bureaux sont à leur image : créatifs, chaleureux et éco-responsables. Le résultat est un lieu que les collaborateurs et leurs animaux de compagnie ont immédiatement adopté. »

 

 

Le Business Center de Kirtkington est un lieu atypique tant par son aspect que par sa philosophie. Aménagé dans la ferme Slate, une ancienne ferme laitière de l’Oxfordshire, il a bénéficié d’une rénovation qui a su préserver son authenticité tout en apportant un soin particulier à la préservation de l’environnement. Une préoccupation partagée par les propriétaires comme par les occupants des lieux. Pour respecter la philosophie du lieu et leurs propres convictions, les collaborateurs de TVM UK ont décrété les bureaux « Plastic Free Zone » pas de vaisselle jetable ou de bouteilles en plastique.

L’ensemble des bureaux ont été aménagés avec la volonté de conserver cette proximité avec la nature et d’en faire un lieu accueillant et inspirant. Le mur végétal et le panneau de bienvenue qui propose également des jouets pour chien, donnent le ton : 2 pattes ou 4 pattes, tous sont membres de l’équipe et partagent le rêve de vivre à la campagne. La possibilité de venir travailler avec son animal faisait, en effet, partie du cahier des charges, ce que font maintenant certains membres de l’équipe.

Eco-friendly et Pet-friendly, les nouveaux bureaux de TVM UK sont en parfaite adéquation avec le slogan et l’esprit du groupe Dômes Pharma : « Linked by Nature ».

Interview d’Anne Chauder sur la transformation managériale

« La transformation digitale, managériale et culturelle » était au cœur des échanges de la soirée de l’éco qui s’est tenue à Lyon le 18 septembre dernier. Trois tables rondes ont ponctué cette soirée dont celle sur la transformation managériale à laquelle participait Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma.

Retrouvez l’interview donnée par Anne Chauder, à l’issue de cette soirée : 

La transformation managériale a été choisie comme angle de réflexion, à travers le témoignage de plusieurs dirigeants et acteurs du management :  Xavier Boidevezi, vice-président Digital Factory du groupe SEB, Philippe Guérand, président CCI Auvergne-Rhône-Alpes et Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma. Comment leurs équipes respectives réagissent-elles à ces logiques de pensées ? Sont-elles conscientes naturellement de devoir monter dans les trains du changement ? En quoi ces transformations ont-elles des incidences sur leurs pratiques professionnelles ?

Anne Chauder, soulignait la nécessaire co-construction du développement de l’entreprise avec des collaborateurs qui deviennent des acteurs et non plus des salariés «Être une dirigeante issue, de par l’âge de la génération Y, me place d’égal à égal avec mes autres collaborateurs. C’est à la fois passionnant et motivant à travers des échanges, libres, spontanés et des interpellations directes de leur part qui offre un regard plus dynamique sur notre développement. Je parle bien de collaborateurs et non de salariés, au sens où nous co-construisons ensemble l’entreprise Dômes Pharma. Chacun de nous est bien co-responsable de ce développement ».