Le Groupe Dômes Pharma soutient l’action de l’association Gamelles Pleines

Pour illustrer leurs voeux 2018, Dômes Pharma et les Laboratoires Auvex ont choisi une photo issue du calendrier “Quatre pattes pour se relever” réalisé par l’association Gamelles Pleines et vendu sur le site Wanimo.com. Parce que l’animal est souvent le dernier lien social des plus défavorisés, l’association Gamelles Pleines a choisi de lutter contre l’exclusion sociale des personnes en situation de précarité en agissant par la dimension animale. En apportant son aide financière à l’association, le groupe Dômes Pharma a souhaité concrétiser son slogan « Linked by Nature » et souhaiter à tous une année 2018 placée sous le signe de la bienveillance.

Une association qui a du chien

Fondée en 2008 par Yohann SEVERE, l’association Gamelles Pleines aide les plus démunis à s’occuper de leurs fidèles compagnons à quatre pattes. Le chien est un aidant pour l’homme, il apporte une multitude de bienfaits à son maître. Dans la précarité, ces bienfaits sont véritablement décuplés. La simple présence d’un animal se transforme alors en un outil d’accompagnement et un levier d’insertion.

Les bénévoles organisent régulièrement des maraudes durant lesquelles ils vont à la rencontre des sans-abris et se positionnent à leur écoute. C’est avant tout un travail en équipe avec les acteurs sociaux, de telle sorte que les animaux puissent être complètement intégrés dans l’aide sociale. C’est ainsi que l’association permet à ces maîtres désocialisés de s’appuyer sur 4 pattes pour se relever.

Gamelles Pleines n’a pas cessé de multiplier ses actions depuis sa création. Chaque année, des campagnes de soins, de vaccination et de stérilisation sont organisées avec les vétérinaires partenaires, des actions d’information et d’éducation canines sont mises en place pour favoriser l’accueil des chiens dans les structures d’hébergement d’urgence et les centres d’accueil de jour. En 8 ans, « Gamelles Pleines » est devenue une ressource précieuse pour les structures et les travailleurs sociaux qui oeuvrent pour la réinsertion de l’homme et son chien. L’association s’est également étendue en France, notamment à Rennes, Quimper et Paris 12ème.

Des « clichés » contre les « clichés »

Chaque année, en janvier, « Gamelles Pleines » mobilise bénévoles, coiffeurs, barbiers, toiletteurs, éducateurs canin, musiciens et un photographe pour apporter un peu de considération aux binômes sans-abris, dans le cadre d’une journée de bien-être. Pendant que coiffeurs et barbiers valorisent les visages, les toiletteurs embellissent les truffes. Chacun trouvera ensuite des habits chauds et des accessoires canins adaptés.

Préparé pendant des mois avec la seule ambition de voir les yeux scintiller et les coeurs s’embellir, ce moment très attendu par les bénéficiaires réchauffe le moral par ces températures glaciales. Les bénévoles veillent à ce que chaque personne se sente valorisée et retrouve confiance en soi, dans une ambiance digne et conviviale. C’est ainsi que Pascal, éducateur canin, partage bénévolement ses conseils pour améliorer le quotidien pendant que Jacky Lecanu, photographe professionnel, saisit ces instants joyeux en figeant les portraits complices. Ces photos leur seront offertes de manière à ce qu’ils gardent une image valorisante d’eux-mêmes. Des photos qui ont valu à leur auteur une Qualification Européenne de la Photographie.

Derrière les photos, des histoires touchantes

Des histoires qui montrent qu’il suffit parfois d’un petit coup de pouce pour redonner de l’espoir et du courage à ceux qui en ont le plus besoin et qui changent le regard qu’on porte aux sans-abris et à leurs animaux.

Le calendrier 2018 de « Gamelles Pleines », vendu sur Wanimo.com, présente pour chaque mois de l’année un portrait et une histoire différente. Celles de binômes amoureux que les épreuves et le bitume ont rapprochés et rendus inséparables. L’intégralité des bénéfices de la vente des calendriers sera reversée à l’association Gamelles Pleines pour les aider dans leurs actions. En voici quelques extraits

Seconde Chance
Alors qu’elle squattait dans la précarité au rythme de ses addictions avec un compagnon violent, cette jeune femme sollicita l’aide de « Gamelles Pleines » en plein milieu de la nuit. Lors d’une violente intervention de police, son chien « Apache » (à gauche) est touché de deux balles dont une à la tête. Soigné en urgence, Apache survivra et aidera sa maîtresse à se relever de l’enfer de la rue. Elle profitera de l’accueil proposé pour la convalescence d’Apache pour se reconstruire avec l’aide précieuse des travailleurs sociaux. Aujourd’hui, elle a retrouvé un logement, un travail et le bonheur avec ses deux fidèles compagnons.

C’est l’histoire d’un cleps
Destiné à servir de « mule » pour des trafiquants sans scrupule, l’avenir de ce chien nommé « Bonhomme » était sombre. Malgré sa précarité, ce jeune homme n’a pas hésité à prendre des risques pour lui porter secours. Il l’adoptera et le sauvera de cette fatalité la veille de sa mission funeste. Le nouveau binôme viendra régulièrement à la rencontre des bénévoles « Gamelles Pleines » lors de leurs maraudes et trouvera un soutien précieux dans leur nouveau quotidien.

Compagnons d’infortune
Ses inquiétudes d’être expulsé de chez lui se sont malheureusement matérialisées. Recueilli dans un squat, cet homme ressent rapidement la nécessité de prendre avec lui un compagnon, qui puisse le soutenir dans cette épreuve, sans jugement. Véritable appel au secours, comme pour attirer l’attention des bénévoles et officialiser l’intérêt que l’association « Gamelles Pleines » lui porte au quotidien, « Alaska » est rapidement devenu l’inséparable allié qui maintient le lien social. En lui fournissant le soutien matériel nécessaire pour son chien (laisse, muselière, harnais, tapis, croquettes …) l’association lui permet de le sécuriser et maintenir près de lui cette présence réconfortante.


Un attachement sans laisse

Certains maîtres développent une relation fusionnelle si forte, qu’il leur est devenu presque impossible de se séparer même ponctuellement de leur compagnon à quatre pattes. Refusant toute source d’éloignement, les maîtres préfèrent alors sacrifier leur suivi médical plutôt que de risquer de remettre en cause leur relation privilégiée. Grâce au rapport de confiance étroit tissé avec elle, cette jeune femme accepte finalement de confier ce qu’elle a de plus précieux à « Gamelles Pleines » pour se faire hospitaliser et se soigner sereinement. Bien plus qu’une présence quotidienne, « Atka » est devenue le binôme bienveillant et sécurisant qui la motive dans le suivi de ses soins.

Comments are closed.