Présentation des évolutions récentes dans le traitement des douleurs chroniques à l’occasion de la remise du prix « Douleur & santé animale »

Le jeudi 28 janvier 2021 s’est déroulée la seconde édition du Prix ANALGESIA – Dômes Pharma qui récompense une équipe académique développant des recherches en  « Douleur et Santé animale ». Cette année la lauréate est le Dr. vétérinaire Claudia Spadavecchia de l’Université de Berne (Suisse) qui gagne une bourse de 18 000€ pour poursuivre son travail sur les thérapies anti-NGF. A cette occasion, le Laboratoire TVM France organisait en visio-conférence un symposium sur la douleur et notamment sur les douleurs chroniques liées à l’arthrose en santé humaine et santé animale.

Fidèle au credo du groupe Dômes Pharma #LinkedbyNature, le symposium orienté « One health, one pain » réunissait des spécialistes reconnus de la douleur en santé humaine et animale :

  • Alain Eschalier, président et fondateur de l’institur ANALGESIA, Médecin-Pharmacologue à la faculté de médecine / Université Clermont Auvergne.
  • Thierry Poitte, fondateur et animateur du Réseau CAPDouleur
  • Lucas Zilberstien, spécialiste en Anesthésiologie et Analgésie, directeur du service d’Anesthésie et Réanimation et de l’unité d’étude et traitement de la douleur du centre hospitalier vétérinaire ADVETIA.

Le Dr. Claudia Spadavecchia a également présenté son travail en cours : « A therapeutic NGF antagonist to treat chronic pain in horses affected bu spontaneous osteoarthrisis: a pilot study ». Voir son interview en vidéo.

L’arthrose, appelée aussi ostéoarthrose, est une maladie des articulations progressive, dégénérative et inflammatoire qui se caractérise par une usure du cartilage irréversible. Due au vieillissement, à l’hérédité et à d’autres facteurs, 65 % des plus de 65 ans souffriraient d’arthrose. C’est également la principale cause de douleur chronique, souvent invalidante, chez les animaux de compagnie et un motif de consultation très fréquent en médecine des animaux de compagnie. On estime que l’arthrose concerne 20% des chiens adultes (Allgeyer, 2016) et toucherait 22 à 72% des chats âgés de plus de 6 ans (Amato, 2016). Le site de TVM France consacre un dossier aux problèmes liés à l’arthrose de l’animal senior.

L’arthrose reste aujourd’hui encore incurable.  Très handicapante au quotidien, cette maladie rhumatismale occasionne des douleurs chroniques qui proviennent des tissus de voisinage qui sont très innervés notamment la membrane synoviale, de l’os, des ligaments ou des tendons.  Parmi les innovations à l’essai pour lutter contre les douleurs chroniques de l’arthrose, celles concernant les anti-NGF (anti-Nerve Growth Factor) sont très prometteurs.  Le facteur de croissance nerveuse (NGF) étant impliqué dans la transmission du signal douloureux, en bloquant ce NGF par des anticorps monoclonaux, on parviendrait à briser la chaîne de transmission de la douleur.

Le Professeur Eschalier a tout d’abord exposé les besoins de progrès pour un futur plus serein dans le soin des patients douloureux en santé humaine.

Les docteurs vétérinaires Thierry Poitte et Luca Zilberstein ont ensuite présenté les actualités particulièrement riches autour des douleurs chroniques, qui annoncent plusieurs révolutions inscrites dans le concept « One Pain, One Health » :

  • Sémantique avec la nouvelle définition de l’IASP: Nociception et douleur individuelle
  • Nosographique avec la récente classification ICD-11 de l’OMS reconnaissant les douleurs chroniques comme des maladies
  • Évaluative avec le développement des applis CSOM à destination des propriétaires
  • Thérapeutique avec l’innovation des anticorps monoclonaux et le regain d’actualité du cannabis
  • Relationnelle avec le propriétaire pour une médecine proactive de la prise en charge des douleurs chroniques

Le symposium est disponible en replay :

Le domaine de la douleur est resté en marge des grands progrès médicaux de ces 50 dernières années. Pour répondre à cet enjeu majeur, l’Institut ANALGESIA s’est fixé comme mission de soutenir l’innovation dans ce domaine en s’appuyant sur le concept One Health : une seule santé pour l’homme et l’animal. En rapprochant médecins et vétérinaires, cette démarche propose un nouveau modèle de R&D qui s’inspire du patient, qu’il soit humain ou animal, pour proposer, à terme, de nouveaux traitements qui bénéficieront à l’homme comme à l’animal.

Acteur historique de l’industrie pharmaceutique vétérinaire en France, le groupe Dômes Pharma a placé la qualité de la relation Homme / Animal au cœur de sa vision de la santé. En s’associant à l’Institut ANALGESIA pour 5 ans,  l’objectif du Groupe est d’agir pour que la connaissance, la prise en compte et le traitement de la douleur animale, dont l’existence n’est véritablement admise que depuis les années 80, puissent également bénéficier des dernières avancées de la recherche.

L’engagement du Groupe Dômes Pharma aux côtés de l’Institut ANALGESIA se formalise par la remise du prix « ANALGESIA – Dômes Pharma : douleur et santé animale » d’une valeur de 18 000€ qui sera remis sur appel à projets pendant 5 ans. Ce soutien permet à l’Institut ANALGESIA de s’engager encore plus loin dans l’innovation contre la douleur au profit du monde vétérinaire, et ce dans la durée.  

L’an dernier, le prix avait été remis à un projet de recherche franco-brésilienne portant sur l’évaluation de différentes méthodes de physiothérapie pour le soulagement des douleurs myofasciales chez le chien. Il était porté par Denise Tabacchi Fantoni et Maira Rezende Formenton du département de chirurgie vétérinaire de l’université de São Paulo au Brésil et par l’équipe de Karine Portier à VetAgro Sup Lyon.

Malgré la crise sanitaire, la première phase de test méthodologique sur des chiens sains a été réalisée au Brésil et est maintenant terminée. La partie brésilienne de l’étude multicentrique sur les chiens arthrosiques est bien avancée puisque 15 chiens ont déjà été recrutés. La partie française dépend du retour du Dr Formenton sur le site puisque celle-ci avait dû quitter en urgence la France en mars 2020 avant la fermeture des frontière. Son retour est prévu pour le 12 avril, mais reste soumis aux aléas de l’évolution de la crise. Si cette dernière phase est possible, ils pourrons donner les résultats du projet au cours du dernier trimestre 2021.

 

Comments are closed.