L’Institut ANALGESIA s’engage contre la douleur en santé animale avec le soutien du Groupe DÔMES PHARMA

Première fondation de recherche dans le domaine de la douleur, l’Institut ANALGESIA lance en 2019 un appel à projet « Douleur & Santé animale » d’un montant de 18 000€, grâce au soutien du Groupe Dômes Pharma.

Le domaine de la douleur est resté en marge des grands progrès médicaux de ces 50 dernières années. Pour répondre à cet enjeu majeur, l’Institut ANALGESIA s’est fixé comme mission de relancer l’innovation dans ce domaine en s’appuyant sur le concept One Health : une seule santé pour l’homme et l’animal. En rapprochant médecins et vétérinaires, cette démarche propose un nouveau modèle de R&D qui s’inspire du patient, qu’il soit humain ou animal, pour proposer, à terme, de nouveaux traitements qui bénéficieront à l’homme comme à l’animal.

Acteur historique de l’industrie pharmaceutique vétérinaire en France, le groupe Dômes Pharma a placé la qualité de la relation Homme / Animal au cœur de sa vision de la santé. En s’associant à l’Institut ANALGESIA, l’objectif du Groupe est d’agir pour que la connaissance, la prise en compte et le traitement de la douleur animale, dont l’existence n’est véritablement admise que depuis les années 80, puissent également bénéficier des dernières avancées de la recherche. L’engagement du Groupe Dômes Pharma aux côtés de l’Institut ANALGESIA se formalise concrètement par la création du prix « ANALGESIA – Dômes Pharma : douleur et santé animale », qui sera remis sur appel à projet pendant 5 années consécutives.

Ce soutien important permet à l’Institut ANALGESIA de s’engager encore plus loin dans l’innovation contre la douleur au profit du monde vétérinaire. Pour cette 1ère édition, l’Institut ANALGESIA attribuera un financement starter d’un montant de 18 000 euros. Ce montant a pour objectif d’aider une équipe académique qui souhaite développer une nouvelle thématique de recherche sur la douleur en santé animale, à acquérir ou compléter des résultats préliminaires qui lui permettront ensuite de candidater à des appels à projets compétitifs (par exemple : ANR, PIA, H2020…).

L’appel à projet est ouvert à toutes les équipes académiques, françaises ou étrangères, qui font de la recherche dans ce domaine.  Un jury composé à la fois d’experts sur la recherche en douleur et d’experts en santé animale évaluera les dossiers déposés par les candidats. La remise officielle du prix au lauréat se fera à l’occasion d’un symposium sur la douleur qui aura lieu en Décembre 2019.

 

Calendrier

Lancement                                             20 juin 2019
Date limite de candidature                 30 septembre 2019
Annonce du lauréat                              Mi-novembre 2019
Remise du prix                                      Décembre 2019

Comment candidater ?
Il suffit de télécharger le dossier de candidature sur le site de l’Institut ANALGESIA :
http://www.institut-analgesia.org/aap-douleur-et-sante-animale/

Des questions ?
N’hésitez à contacter l’Institut ANALGESIA à l’adresse suivante : contact@institut-analgesia.org

A propos de l’Institut ANALGESIA

La Fondation partenariale « Institut ANALGESIA », agréée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche depuis février 2016, est la première fondation de recherche dédiée à l’innovation contre la douleur. Elle s’appuie sur une expertise de plus de 20 ans en recherche sur la douleur. La Fondation agit concrètement en construisant et coordonnant des programmes de soin et de recherche, avec un principe fondamental : mettre le patient au cœur de chaque projet.

Nouveaux médicaments, nouvelles approches e-santé et nouvelles technologies (big data, algorithmes, machine learning…), une innovation multidimensionnelle avec un unique objectif : permettre à des millions de patients, qu’ils soient humains ou animaux, de retrouver une vie sans douleur !

Pour en savoir plus, Institut Analgésia

Anne Chauder fera partie de la délégation française du G20 YEA 2019 à Fukuoka

Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma, a été sélectionnée pour faire partie de la délégation de 36 entrepreneurs qui représenteront la France au Sommet des Jeunes Entrepreneurs à Fukuoka les 16 et 17 mai prochains !

Cette délégation de 36 jeunes dirigeants de Start-up, PME, ETI françaises rejoindra au Japon 600 jeunes entrepreneurs des pays du G20. Ils seront invités à réfléchir ensemble sur le thème de « l’économie de l’imagination pour construire un futur durable » pour proposer des recommandations aux Gouvernements des pays du G20. Ce thème est en phase avec les priorités du gouvernement japonais qui seront débattues lors du G20 des dirigeants politiques en juin 2019. Ce thème est aussi en lien avec les objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies le 25 septembre 2015.

Découvrez la délégation française du G20 YEA 2019 de Fukuoka

 

TVM UK s’installe dans des locaux Eco-responsables et Pet-friendly !

Le 17 octobre dernier, TVM UK, filiale anglaise du laboratoire TVM, inaugurait ses nouveaux locaux de Kirtlington. Que de chemin parcouru en 2 ans ! Depuis l’acquisition de la société Forum Animal Health par le groupe Dômes Pharma et une arrivée remarquée dans l’industrie pharmaceutique vétérinaire britannique sous le nom de TVM UK en novembre 2017, ce déménagement marque encore une nouvelle étape. L’équipe a, en effet, choisi de quitter Redhill pour s’installer au plus près de la nature, dans le cadre champêtre et apaisant des environs d’Oxford. C’est dans ce nouveau décor que se prépare le lancement de la gamme ophtalmique Corneal Focus qui sera présentée en novembre au London Vet Show.

 

 

Plus que des bureaux, c’est un choix de vie qu’a fait l’équipe de TVM UK. Un enthousiasme partagé par Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma : « J’ai tout de suite été séduite par la localisation choisie par Mark Leddy et son équipe pour les nouveaux locaux de TVM UK : un lieu authentique, en pleine nature, à la fois apaisant et inspirant. Les aménagements qu’ils ont effectués dans les bureaux sont à leur image : créatifs, chaleureux et éco-responsables. Le résultat est un lieu que les collaborateurs et leurs animaux de compagnie ont immédiatement adopté. »

 

 

Le Business Center de Kirtkington est un lieu atypique tant par son aspect que par sa philosophie. Aménagé dans la ferme Slate, une ancienne ferme laitière de l’Oxfordshire, il a bénéficié d’une rénovation qui a su préserver son authenticité tout en apportant un soin particulier à la préservation de l’environnement. Une préoccupation partagée par les propriétaires comme par les occupants des lieux. Pour respecter la philosophie du lieu et leurs propres convictions, les collaborateurs de TVM UK ont décrété les bureaux « Plastic Free Zone » pas de vaisselle jetable ou de bouteilles en plastique.

L’ensemble des bureaux ont été aménagés avec la volonté de conserver cette proximité avec la nature et d’en faire un lieu accueillant et inspirant. Le mur végétal et le panneau de bienvenue qui propose également des jouets pour chien, donnent le ton : 2 pattes ou 4 pattes, tous sont membres de l’équipe et partagent le rêve de vivre à la campagne. La possibilité de venir travailler avec son animal faisait, en effet, partie du cahier des charges, ce que font maintenant certains membres de l’équipe.

Eco-friendly et Pet-friendly, les nouveaux bureaux de TVM UK sont en parfaite adéquation avec le slogan et l’esprit du groupe Dômes Pharma : « Linked by Nature ».

Interview d’Anne Chauder sur la transformation managériale

« La transformation digitale, managériale et culturelle » était au cœur des échanges de la soirée de l’éco qui s’est tenue à Lyon le 18 septembre dernier. Trois tables rondes ont ponctué cette soirée dont celle sur la transformation managériale à laquelle participait Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma.

Retrouvez l’interview donnée par Anne Chauder, à l’issue de cette soirée : 

La transformation managériale a été choisie comme angle de réflexion, à travers le témoignage de plusieurs dirigeants et acteurs du management :  Xavier Boidevezi, vice-président Digital Factory du groupe SEB, Philippe Guérand, président CCI Auvergne-Rhône-Alpes et Anne Chauder, présidente du Groupe Dômes Pharma. Comment leurs équipes respectives réagissent-elles à ces logiques de pensées ? Sont-elles conscientes naturellement de devoir monter dans les trains du changement ? En quoi ces transformations ont-elles des incidences sur leurs pratiques professionnelles ?

Anne Chauder, soulignait la nécessaire co-construction du développement de l’entreprise avec des collaborateurs qui deviennent des acteurs et non plus des salariés «Être une dirigeante issue, de par l’âge de la génération Y, me place d’égal à égal avec mes autres collaborateurs. C’est à la fois passionnant et motivant à travers des échanges, libres, spontanés et des interpellations directes de leur part qui offre un regard plus dynamique sur notre développement. Je parle bien de collaborateurs et non de salariés, au sens où nous co-construisons ensemble l’entreprise Dômes Pharma. Chacun de nous est bien co-responsable de ce développement ».

Europhartech annonce son offre Soft Chew

EUROPHARTECH, filiale du groupe Dômes Pharma,  a choisi le CPhI 2018 de Madrid pour dévoiler à ses clients et partenaires l’arrivée prochaine de son offre « soft chew », ou bouchées appétentes en français, destinée à la production de médicaments et aliments complémentaires en santé animale. Conscient que l’observance du traitement est un point critique pour la prise en charge d’un animal malade, EUROPHARTECH a déjà acquis une solide expérience dans le développement d’aliments complémentaires et médicaments appétents.

Avec ce nouvel investissement de près de 2 millions d’euros, qui sera pleinement opérationnel cette fin d’année, EUROPHARTECH compte bien en faire une véritable spécialité qui sera offerte en full service, de la formulation jusqu’au produit fini. Des échantillons et applications de Soft Chew seront présentés sur le stand 3F73 lors du #CPhI WorldWide qui se tiendra du 9 au 11 octobre 2018 à Madrid.

Cette forme galénique, qui se caractérise par un pourcentage élevé d’agents appétents, permet de faciliter la prise unique mais aussi d’améliorer l’observance des traitements longue durée, ce qui la rend populaire auprès des vétérinaires et des propriétaires d’animaux de compagnie.

Si cette forme galénique n’est pas plus répandue aujourd’hui en santé animale, c’est en raison de la difficulté de produire par extrusion des formes galéniques homogènes. Pour éviter ce problème, Europhartech a opté pour une technologie spécifique de compression permettant un contrôle optimal de la masse de l’unité de prise et donc de la quantité de principe actif dans chaque unité produite. Le taux d’appétent mis en œuvre dans cette technologie permet même de masquer des composants actifs très peu appréciés par nos compagnons à quatre pattes. Des formulations diversifiées permettent de produire aussi bien des médicaments (antibiotiques, antiparasitaires, neurologiques…) que des aliments complémentaires (vitamines, minéraux, extrait de plantes …).

7 études qui montrent que le chat et l’Homme sont Liés par nature

Bien que le chat reste un animal fondamentalement indépendant, à qui nous appartenons plus qu’il ne nous appartient, son lien avec les humains n’en est pas moins très fort. A l’occasion de la Journée internationale du chat, célébrée chaque année le 8 août, Dômes Pharma a recensé 7 études qui montrent que le chat et l’Homme sont Liés par nature. Et si vous n’avez pas encore la chance d’avoir un chat, c’est le jour pour rencontrer votre futur compagnon sur le site Seconde Chance. 

  1. Les ronronnements du chat peuvent nous soigner

Les ronronnements du chat possèderaient de véritables pouvoirs thérapeutiques : ils nous apaisent, nous déstressent et chassent nos idées noires. Ils ont également le pouvoir de réduire la pression sanguine et de calmer les tensions, grâce à des vibrations de 25 à 50 hertz, des fréquences similaires à celles utilisées en kinésithérapie ou en médecine du sport. Ils peuvent même nous aider à lutter contre le Jejtlag ! Pour Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse qui revendique en France la paternité de la « ronron thérapie », le ronronnement du félin « apaise et agit comme un médicament sans effet secondaire ».

Consulter les articles sur Psychologie ,  Le Monde et Géo

  1. Les chats adultes miaulent uniquement pour communiquer avec les humains

Une étude récente parue dans le Journal of Veterinary Behavior prouve que les maîtres perçoivent mal les comportements de leurs chats. Car si les réactions des chiens, très expressives, sont évidentes,  les chats aussi tenteraient de communiquer avec les humains, à leur façon. Le miaulement notamment est une caractéristique qu’aurait développé le chat exclusivement dans sa relation avec les humains. Il n’existerait pas vraiment de définition type des miaulements, ce serait plutôt comme un langage secret entre le chat et son maître.

Consultez l’article de CNews

  1. Les chats comprennent les expressions faciales humaines

D’après une étude publiée dans Animal Cognition, les chats sont capables de moduler leur comportement en fonction des sourires ou des moues qu’ils reçoivent. Des chercheurs Japonais ont également prouvé que les chats reconnaissent la voix de leur maitre mais l’ignorent délibérément la plupart du temps lorsqu’ils les appellent !

Voir l’article de Sciences et Avenir

  1. Les chats ont un effet positif sur notre productivité et notre créativité

L’étude intitulée « Le pouvoir du Kawaii : regarder des images mignonnes favorise la concentration et renforce l’attention visuelle » conduite par l’Université d’Hiroshima conclue que montrer aux salariés des images d’animaux mignons (des bébés si possible) booste leur productivité.

Le chat semble être la muse de nombreux  artistes : comédiens, auteurs, peintres ou musiciens, ils sont rares ceux qui ne fondent pas devant grâce naturelle.

Voir le tableau Pinterest de Dômes Pharma

  1. Le cerveau du chat à une structure qui est 90% similaire au notre

Le cerveau d’un chat est assez petit, il ne représente que 0,9% de sa masse corporelle. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas intelligent. Selon Psychology Today, le cerveau des chats à une structure qui est 90% similaire au notre. Le cortex cérébral qui traite l’information est plus complexe chez le chat que chez le chien. Le chat a 300 millions de neurones contre 160 millions pour le chien.

Les scientifiques étudient actuellement le fonctionnement du cerveau des chats afin de pouvoir, un jour, imiter le fonctionnement de ses cellules. Une équipe de recherche cognitive d’IBM a assemblé un super-ordinateur de près de 150.000 processeurs, qui simule le cortex cérébral d’un chat. Une étape avant le cerveau humain.  Actuellement, l’ordinateur le plus sophistiqué au monde fonctionne encore de 100 à 1 000 fois plus lentement que le cerveau d’un chat.

Consultez l’article de Numerama

  1. Le chat aide à développer la confiance en soi

Caresser un chat aide à se détendre, mais également à gagner en confiance en soi. En 2012, une étude conduite sur des enfants autistes a montré qu’ils s’ouvraient davantage en présence d’un animal. L’explication : le ronronnement du chat permet de produire de l’ocytocine, une hormone qui développe la confiance en soi et l’attachement émotionnel.

Voir les articles à ce sujet sur Radio-Canada et Comprendre l’autisme

  1. Les chats aiment les câlins et montrent leur affection

D’après une étude récemment publiée dans la revue Preventive Vetenary Medecine, les chats câlinés pendant dix jours n’étaient pas seulement plus heureux et plus satisfaits mais aussi moins prédisposés aux problèmes respiratoire.

Voir l’article d’Almo Nature

Les chats sont également capables de montrer des preuves d’attachement. D’après certains comportementalistes animaliers, la marque d’affection ultime du chat serait le clin d’œil et c’est aussi un signe de confiance. Lorsque vous clignez des yeux, votre chat l’interprète l’action comme il le ferait avec un congénère : sans le savoir vous lui dites, je suis un ami, je viens en ami… Et votre chat vous répond comme il le ferait envers un de ses semblables, il a compris votre message, il vous dit d’accord moi aussi je suis un ami !

Vous n’avez pas encore de chats ? Ils sont prêt de 12 000 dans toute la France à attendre une famille qui les aime sur Seconde Chance. Venez les rencontrer.

Wanimo invite les internautes à lutter contre les superstitions

Saviez-vous que les chiens et chats noirs attendent en moyenne deux fois plus longtemps que les autres avant de trouver une famille d’adoption ? C’est ce que les américains appellent le « Black Dog Syndrome ». Pour lutter contre ces superstitions, Seconde Chance organise sa 9ème opération Perle Noire pour sortir de l’ombre ceux qui sont trop souvent oubliés.

A l’occasion de cette nouvelle édition, Seconde Chance, le site dédié à l’adoption, demande aux amoureux des animaux de partager sur les réseaux sociaux les fiches des animaux noirs proposés à l’adoption pour augmenter leurs chances de trouver une nouvelle famille. L’objectif est de multiplier par 4 les visites habituelles sur site pour atteindre 1 million de visites en mai 2017 ! Cette année encore, l’opération est organisée par Wanimo.com fondatrice du site avec le soutien de biocanina, spécialiste de la santé quotidienne des animaux de compagnie depuis plus de 50 ans.

Partager les animaux à adopter dans son département
Plus de 1 600 animaux noirs attendent actuellement une famille dans toute la France.

Une fois sur le site www.secondechance.org, à partir de la liste de tous les animaux, les internautes peuvent cliquer directement sur un animal, ou affiner la recherche en choisissant par exemple une espèce (chien, chat, lapin) et un département.

Il suffit ensuite de cliquer sur l’animal que l’on souhaite partager avec ses amis pour ouvrir sa fiche, et cliquer sur l’icône Facebook, Twitter ou Pinterest pour le partager. Ajoutez le hashtag #Perlenoire et un petit mot d’encouragement à aller voir « en vrai » celui qui attend sa nouvelle famille.

Participez pour gagner une médaille
De son côté, l’animalerie en ligne Wanimo.com invite les internautes à participer au concours photo « Fiers de notre Perle Noire » du 2 au 31 mai. 50 des participants pourront remporter par tirage au sort une médaille personnalisable grâce à Red Dingo, partenaire de l’opération.

Seconde Chance vous donne des arguments pour convaincre vos amis :  

  • Le noir est une couleur indémodable qui va avec tout !
  • Vous ne pourrez jamais vous lasser du noir.
  • Si vous-même vous vous habillez en noir, les poils noirs ne se verront pas sur vos habits
  • Et saviez-vous qu’au Royaume Uni, les chats noirs portent bonheur ?

1 seule raison pour laquelle vous devriez adopter un animal noir :
Ce sont eux les moins susceptibles d’être adoptés !

Voir le communiqué de presse


A propos de Seconde Chance

Le projet Seconde Chance est né en 2007 du constat que l’adoption n’était pas un réflexe en France et que les associations de protection animale n’avaient pas su profiter du boom d’Internet pour développer leur visibilité. Les salariés de l’animalerie Wanimo.com décident alors d’offrir aux associations une plate-forme commune qui leur permettrait de présenter leurs candidats à l’adoption au plus grand nombre.

Aujourd’hui Seconde Chance fédère 1 240 associations et est à la source de plus de 70% des contacts avec de futurs adoptants. C’est en permanence près de 20 0000 animaux proposés à l’adoption aux 250 000 visiteurs mensuels du site. Depuis 2009, Seconde Chance organise chaque année au mois de mai l’opération « Adoptez une Perle Noire » pour sensibiliser les internautes à la cause des animaux abandonnés et à l’adoption.

Wanimo.com et Seconde Chance appartiennent au groupe Dômes Pharma, groupe familial indépendant présent dans l’Industrie Pharmaceutique depuis 1947. Fier de son expertise en Santé Animale et Humaine, le groupe défend une approche globale de la santé (concept « One Health ») comme seule capable de contribuer à l’amélioration de la santé publique et de la santé animale. Cette conviction, revendiquée dans le slogan LINKED BY NATURE

L’apport de la relation homme-animal dans le traitement de la dépression

Ce 7 avril 2017, Journée Mondiale de la Santé dédiée à la dépression, est l’occasion pour Dômes Pharma de souligner les bienfaits de la relation homme-animal notamment pour lutter contre les troubles de l’humeur et de l’anxiété. Car si notre métier est de soigner les animaux, force est de constater que eux aussi nous soignent. Une bienveillance mutuelle qui nous tient à cœur comme l’indique notre slogan Linked by Nature.

Selon la Fondation Adrienne et Pierre Sommer, dédiée à la relation homme-animal, la médiation animale est la recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle Homme-Animal dans le domaine éducatif, social, thérapeutique et de la recherche.

La zoothérapie, comme on la nomme en Amérique du Nord, est reconnue par l’Institut national de la santé mentale comme un type de psychothérapie pour traiter la dépression et d’autres troubles de l’humeur. Être autour animaux semble nourrir l’âme, la promotion d’un sentiment de solidarité émotionnelle et le bien-être.

« Parce que l’animal procure une estime de soi en comblant une part de nos besoins psychologiques et émotionnels, il diminue le stress et l’anxiété et procure un sentiment de bien-être, soulage les personnes en dépression.  La complicité qui se crée avec l’animal permet de développer des liens affectifs qui deviennent des repères rassurants. François Beiger, directeur de l’Institut Français de Zoothérapie précise que la réussite de cette thérapie tient sans doute au fait que l’animal ne porte aucun jugement. Il est l’antidote parfait à nos appréhensions, nos tensions, nos solitudes, notre anxiété.

La thérapie assistée par l’animal, ou zoothérapie, est utilisée à des fins thérapeutiques auprès des enfants, des adolescents, des adultes et des aînés qui souffrent de problèmes de santé mentale. Il ne s’agit pas d’un remède aux maladies, mais c’est une thérapie à part entière. Son utilisation a des effets positifs et complémentaires aux autres thérapies et traitements. Elle peut procurer à la personne un bien-être psychologique et physiologique. » Guérir avec les animaux : la zoothérapie –  France Info  09/05/2014

La thérapie assistée par l’animal, ou zoothérapie, est utilisée à des fins thérapeutiques auprès des enfants, des adolescents, des adultes et des aînés qui souffrent de problèmes de santé mentale. Il ne s’agit pas d’un remède aux maladies, mais c’est une thérapie à part entière.

L’animal et ses bienfaits

  • Il est un incitatif à l’activité physique
  • Il offre un amour inconditionnel
  • Il est une présence réconfortante et calmante
  • Il a une joie de vivre contagieuse
  • Il est un catalyseur social, il favorise les contacts

 

Pour aller plus loin :

 

Élever des poules dans son jardin, c’est tendance !

La basse-cour à la « cote » chez biocanina !

Pont-du-Château, le 3 avril 2017 – Spécialiste depuis 50 ans des petits maux de nos chiens et chats, biocanina s’intéresse désormais au 4ème animal de compagnie de la maison : les volailles !  Dès le mois d’avril, les 4 produits de la gamme « Ma basse-cour » feront leur entrée en pharmacie afin de répondre aux attentes des nouveaux éleveurs, aussi soucieux du bien-être de leurs poules, oies ou canards que de produire de bons œufs frais pour leur famille.

Elever des poules dans son jardin, c’est tendance !
Consommer toute l’année de bons œufs frais en provenance du jardin, recycler ses déchets organiques et retrouver le rythme de la nature et des saisons, sont autant de bénéfices « écologiques » que recherchent ceux qui se lancent dans l’élevage domestique de poules. À en croire les professionnels du jardin, ils seraient de plus en plus nombreux à se laisser séduire, même en ville, puisque 18% des éleveurs amateurs de volaille vivent dans une agglomération de plus de 100 000 habitants1 ! Selon une étude réalisée par Efficience 3 pour Média et Jardin, 4% des foyers français possèderaient un poulailler, une proportion qui devrait augmenter rapidement compte tenu de la tendance : 14,5% le possèdent depuis moins de 1 an et 6,7% déclarent vouloir en acquérir un dans les mois qui viennent.

La solution douce aux petits maux des poules
Bien que les poules soient des animaux relativement faciles à élever, elles ne sont pas exemptes de maladies et parasites qui, s’ils se développent, peuvent vous empêcher de consommer vos œufs, voire même décimer votre basse-cour. Une bonne santé passe tout d’abord par de bonnes habitudes d’alimentation et d’hygiène mais il est tout de même souhaitable de faire de la prévention contre les maux les plus fréquents. C’est pour répondre à ce besoin que biocanina® lance en pharmacie une gamme de 4 aliments complémentaires à base de plantes (cannelle, ail, thym, citron, eucalyptus) à diluer dans l’eau de boisson des poules pour contribuer à leur bien-être. Chaque produit cible les principaux parasites et affections que l’on retrouve en élevage domestique : les infestations de parasites internes et externes, les troubles respiratoires et les déséquilibres de la flore intestinale.

Un site web et des réseaux sociaux pour conseiller éleveurs en herbe et futurs éleveurs
Élever des poules, ça ne s’improvise pas. Pour être sûr de penser à tous les aspects avant de se lancer, biocanina® lance, en même temps que sa nouvelle gamme, le site Ma-basse-cour.com et une page Facebook associée (Ma basse-cour par biocanina). Les visiteurs y trouveront notamment tout ce qu’il faut savoir sur les poules et leur élevage dans de bonnes conditions (alimentation, entretien, habitat…), une rubrique « Questions fréquentes » ainsi que des informations sur les autres volailles de basse-cour. Ils sont également invités à rejoindre la page Facebook pour partager leurs expériences ou poser leurs questions aux autres éleveurs domestiques. Enfin, ils pourront s’inspirer pour construire leur poulailler ou consulter les différentes variétés d’œufs et de poules sur le compte Pinterest Ma basse-cour par biocanina.


A propos des Laboratoires Auvex

Filiale du groupe pharmaceutique Dômes Pharma, l’activité des Laboratoires Auvex couvre l’ensemble des étapes de la commercialisation de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques : développement, promotion et distribution. Une équipe exclusive de 32 délégués pharmaceutiques conseille, forme et anime commercialement plus de 8 000 officines en France.

3 domaines d’expertise :

  • AUVEX Santé Animale : Biocanina®.
  • AUVEX dispositif médical : Aspivenin®
    Aspivenin® est une mini pompe à venin utilisée en cas de piqûres et de morsures d’animaux ou insectes venimeux. 40% du chiffre d’affaires est réalisé à l’export dans plus de 40 pays via un réseau de partenaires distributeurs.
  • AUVEX Santé Humaine : Magnésie San Pellegrino
    Auvex développe et distribue également une gamme de médicaments d’automédication pour toute la famille dont la Magnésie San Pellegrino et des compléments alimentaires.

1 Etude Média et Jardin Groupe J/efficience 3 menée en août 2016

Patient centric, beyond the pill : vers un nouveau modèle pour la pharma ?

JEM5 Santé 3.0 – 13 octobre 2016 Clermont-Ferrand
Retour au Programme complet 

Patient centric, beyond the pill : vers un nouveau modèle pour la pharma ?

TABLE RONDE N°2 – 10h40-11h20

Le numérique entraîne l’industrie du médicament vers un nouveau paradigme souvent résumé par l’expression « beyond the pill ».
« Au delà de la molécule » . .. Développer de nouvelles approches sur de nouveaux supports au service des utilisateurs… un changement de culture important tant dans la santé humaine qu’animale.
Les intervenants partageront avec nous leur retour d’expériences et les facteurs clés de succès d’une transformation digitale réussie.

Remy TESTON
Responsable Digital & Multicanal chez Sanofi. Blogueur Buzz e-santé, co-animateur Think Tank Club Digital Santé (#hcsmeufr).

Olalla GRAU
Directeur innovation et solutions client, MSD France

Stéphane KORSIA
Vétérinaire et neurobiologiste – Iatrologos :  Stratégie digitale dans le domaine de la santé humaine et animale

TARIFS ET INSCRIPTION : consultez le site du congrès.

Programme complet